Mon (pré-)parcours

JE ME PRESENTE

Bonjour tout le monde, je m’appelle BEA, mon âge n’a pas tellement d’importance, ce qu’il y a d’important aujourd’hui c’est mon papa et ma maman.

ils ont l’air inquiets,  nerveux. Ils se tiennent la main dans la salle d’attente du médecin de l’hôpital en silence .

C’est pas la première fois que je les vois comme ça ,mais ça me fait de la peine chaque fois, et a chaque fois c’est dans des salles d’attente de médecins. Tellement de médecins. …

Tout ça pour moi, pour avoir le bonheur et la joie de pouvoir sortir de cet hopital avec moi. Ahhh comme ils seront heureux ce jour là,  je le sais. Mais aujourd’hui on en est loin, ce n’est que le point de depart du processus qui nous mènera tous vers ce bonheur, la route est longue mais elle en vaut la peine, moi aussi j’ai hâte. …

Papa a l’air stressé,  papa a souvent  l’air stressé je trouve, et encore plus dans ces situations. Je peux  sentir son stress mais je ne peut rien y faire et ça me fait de la peine.

Maman est stressée elle aussi mais maman est très déterminée. Elle sait exactement ce qu’elle veut et comment elle veut que ca se passe. Elle est forte ma maman , et puis elle est beeeellllle 😍, tellement belle. Mais aujourd’hui sa beauté est un peu cachée par les interrogations sur mon sort…..

Ah au fait, si je peut pas vous dire mon age c’est tout simplement que je n’en ai pas . La salle d’attente ou se trouvent papa et maman et celle d’un centre de procreation médicalement assistée (pma ils disent ) ou ils vont essayer de me « procréer » donc,  et BEA n’est pas réellement mon nom, c’est un nom rigolo que je me suis trouvé tout seul.
Ça veut dire  » Bébé Énormément Attendu  »
🙂 ou « Bébé En Attente  » 🙂 ou encore « Bébé Espéré avec Amour  » 🙂 . D’ailleurs pour l’instant je ne suis ni fille ni garçon,  ni blond ni brun, ni un ni plusieurs. Pour l’instant je ne vis que dans les espoirs et l’imaginaire de mes futurs parents mais un jour viendra où je deviendrait réel et ce jour là ce sera genial pour nous. Toutes ces epreuves seront oubliées aussitôt que j’aurais vu le jour ,c’est sûr et certain…

En attendant ce grand jour, je vais essayer de vous raconter ces epreuves au fur et a mesure que nous les affrontons et les surmontons, avec mes mots et depuis mon point de vue…..

AU COMMENCEMENT

Ma « naissance » remonte a quelques années maintenant, un peu après leur rencontre, lorsque maman et papa ont décidés que leur amour débordait tellement qu’il y en avait assez pour un petit bout. C’est là que j’ai fait mon apparition dans leurs esprits et que je ne les ai plus jamais quittés depuis.

Ils pensent a moi quasiment en permanence depuis ce jour. Ils pensent à moi quand ils se lèvent, quand ils travaillent,  quand ils mangent, quand ils dorment .Parfois quand ils s’isolent dans la chambre  là je regarde pas ce qu’il se passe mais bizarrement c’est là qu’ils pensent le plus à moi.:) …

Mais le temps passe et je ne suis toujours qu’un songe, un esprit flottant parmis eux.
J’aimerais tant être réel …

Et puis arrive dans la partie celui qui aura été jusqu’ici mon pire ennemi…… le test.

J’ai bien compris le principe, je suis pas bête, j’ai bien compris qu’il etait indispensable et qu’il allait faire partie de nos vies jusqu’à ce que j’arrive ,mais je l’aime pas celui là .

Maman et papa l’aime bien eux , il leur donne de l’espoir , et l’espoir plus le temps passe et plus il est important, c’est ce qui me permet de survivre dans leurs esprits un peu plus longtemps, un peu plus loin.  Tant qu’il y a un test a faire tout est possible .

Mais pour moi c’est différent,  après tout le jour ou ce sera bon je le saurai sans même besoin de test. Je serai là,  réel,  organique et rempli de vie.Donc à chaque test je savais déjà que ce serait une déception pour eux, et leur deception me fait mal a chaque fois…..

Puis l’impensable arrive. Test positif…..
Mais moi je suis pas encore là,  c’est pas possible , c’est surement une erreur.  Un deuxième test et une prise de sang vient confirmer la nouvelle. Maman et papa sont fous de joie, ils exultent.
Pas moi.

Je comprend pas trop ce qu’il se passe mais une chose est sûre,  si je suis toujours là en pensée et en espoir c’est que tout ces tests sont faux et que maman n’est pas enceinte,  alors toute cette joie et cette exaltation vont de transformer a un moment donné en une grande tristesse, sûrement beaucoup plus grande que celle des tests .

La chose positive de cette situation c’est que tant que eux y croient, je peut vivre dans leur esprit tout ce qu’ils imaginent pour moi. Mon arrivée,  les biberons,les premiers pas, les premiers mots ( je crois même que papa a été jusqu’à  imaginer mon entrée en fac a ce moment là 🙂 )  les câlins,  les joies , les peines, ils imaginent tout et moi je rêve de tout ça avec eux.

Mais comme je l’avais prédit il y avait un problème. …. et tout s’est effondré le jour du rendez vous chez le docteur des bébés. Je l’aime bien lui, il fait un peu peur au debut parce qu’il est grand et qu’il parle fort , mais il a toujours été très gentil avec maman.  D’ailleurs ce jour là au début du rendez vous il etait super content pour nous, depuis le temps qu’il s’occupait de nous , deux tests et une prise de sang positive c’etait génial, alors il a pris son appareil et il a regardé dans le ventre de maman. Moi je regardait pas je savait déjà……

Toute cette peine et ce chagrin d’un coup, je ne l’avais pas imaginé aussi forte.
Le docteur avait beau expliquer, un oeuf clair, l’embryon ne s’est pas formé du tout dans l’oeuf etc etc tout ça ils l’entendent de loin,
de très loin.Tout un monde créé  pendant ces  trois semaines qui s’efface comme un chateau de sable emmené par une vague.

Maman va devoir subir une intervention sous anesthésie generale le lendemain pour enlever tout ça,  pour repartir a zéro.
Parce qu’on va repartir c’est sûr,  d’ailleurs je n’ai même pas vacillé , leurs espoirs sont restés intacts, ce n’est que le premier des nombreux obstacles que nous auront a affronter dans ce long parcours . Mais a la fin nous auront oublié toutes ces peines j’en suis sûr. ……

DE JOIES EN PEINES

Et nous voilà donc repartis au point de depart, avec maman qui fait ses calculs  sur son téléphone.  Elle choisit quelques jours sur un calendrier et ces jours là ils s’enferment dans la chambre , font des bruits bizarres et pensent très fort a moi. Et puis quelques jours après ,le retour du fameux « test », négatif a chaque fois bien sûr. ….

Ça dure depuis très longtemps maintenant,  trop longtemps. Je commence a m’afaiblir de plus en plus, je suis triste parce que j’y crois encore moi,  mais mois après mois, tests après tests, la petite flamme qui m’anime dans leurs têtes vacille de plus en plus.

Jusqu’ au jour où. …..

Tout a coup,  quelques jours après les dates du calendrier je me sent pas comme d’habitude.  Je suis bien je suis au chaud comme  dans un cocon . J’entend un grondement sourd autour de moi et un petit claquement rapide plus près de moi.
Encore une fois je ne comprend pas bien , mais cette fois ça me plait beaucoup :).

Et puis le fameux test revient,  et la tout devient clair.  J’y suis :),a l’intérieur de maman. Le grondement sourd que j’entend c’est son coeur qui bat, mais alors le petit claquement…… C’est le mien !!!:).
A la vue du test positif cette fois les reactions sont inversées , moi je suis euphorique parce que je sait que c’est bon, j’y suis. Eux par contre sont plus mitigés,  la deception de la dernière fois leur a appris la prudence et même la prise de sang positive n’y changera rien, ils angoissent…..

Alors moi j’attend avec impatience le rendez vous chez le gentil docteur, parce que je sais que cette fois ce  sera merveilleux pour nous tous , et ça se passe au delà de mes espérances :).   Quand le docteur montre le ventre de maman sur le petit écran son visage affiche un sourire ,  et ceux de papa et maman s’illumine a leurs tour.
Eux aussi savent maintenant,  eux aussi entendent le petit claquement qui signifie que je suis là,  que j’ai pris forme et que me prépare à les rejoindre, a les compléter pour former cette famille qui nous manque tant.

Alors reprennent les rêves et les planifications. les biberons, les couches et les etudes superieurs reprennent leurs place dans leurs esprits et dans le mien aussi du coup, cette fois c’est différent,  je participe,  je suis plus profondément dans leur esprit et eux entrent dans le mien j’ai l’impression.  C’est étrange, mes pensées se consolident de jours en jours et, de jours en jours je me sent mieux et maman et papa se sentent mieux aussi.

Bref , on est bien……..

Mais si je suis là a vous raconter tout ça vous vous doutez bien que tout ne s’est pas bien passé. …
Un matin j’ai ressenti un sentiment nouveau et très désagréable  ( surement ce que l’on appelle la douleur) puis plus rien. Finis ce sentiment d’être dans un cocon,  fini le grondement sourd et rassurant qui rythmais ces merveilleuses semaines et fini le petit claquement de mon tout petit coeur , tellement porteur de joies et d’espoirs de bonheur, arrêté brusquement comme on arrête une pendule. …..

Maman a peur, au fond d’elle elle le sait elle le sent, mais elle veut y croire encore.
Elle appelle papa qui vient la chercher de suite pour l’emmener voir le docteur de l’hôpital, au fond de lui il le sait, il le sent mais il veut encore y croire.

Moi je sais…….

A l’arrivée a l’hopital ils sont séparés,  ce qui n’est pas pour atténuer leur angoisse a tous les deux , papa dans la salle d’attente à s’imaginer le pire et maman en salle d’examen a le vivre…..

Je sais bien que rien ni personne n’aurai pu attenuer le choc et la douleur provoqué par l’annonce , mais le monsieur qui se disait docteur des bébés lui aussi et qui n’avait pas le dixième de l’humanité qu’il faut pour ça , a annoncé a maman mon départ de son ventre comme on annonce que le cumulus de la maison c’est arrêté de fonctionner…..

C’etait tellement dur a ce moment là que rajouter a ça la violence de cette annonce avait vraiment quelque chose d’inhumain.

Je vous passe les details de la deuxième intervention et du recommencement de toutes les épreuves que ça implique avant de pouvoir recommencer une vie normale et, plus important encore, de pouvoir recommencer a croire . Croire en moi, croire en nous , en cette vie de famille a laquelle chacun aspire mais que mère nature s’obstine a nous refuser.

Mais elle nous connais  pas  très bien je pense, elle sait pas a quelle point on est determinés , a quelle point chaque épreuve qu’elle nous inflige nous renforce et nous attire irrésistiblement vers notre but.

……………………..Ma vie…………………………

CHANGEMENTS…..

Depuis cette dernière désillusion,  plusieurs années ce sont passées et beaucoup de choses ont changées pour nous. Nouveau travail pour papa et maman,  nouveau docteur des bébés et surtout toute nouvelle region pour nous tous, très loin de la précédente.
Papa et maman ont pensé que le changement d’air serait bénéfique a ma venue ….. mais non toujours pas. …….
Ici pourtant bcp de choses ont changé en mieux,  malgré l’éloignement des familles de papa et maman qui leur fait souvent de la peine,  ici ils sont plus heureux,  plus calmes et plus serein je trouve.  Ils vivent mieux en apparence mais a l’intérieur je sens que mon absence leur pèse toujours beaucoup . Maman visite beaucoup de forums sur internet , discute aussi  avec ces copines qui sont dans la même situation que nous et elle apprend beaucoup de chose sur des façons différentes de faire des bébé que dans la chambre ,  porte fermée. Ils discutent aussi beaucoup avec tata audrey ❤, la gentille tata Audrey.  Je suis super contente quand on va les voirs elle et tonton ludo, parce que là bas papa et maman ont l’air plus heureux que d’habitude, et puis aussi en même temps on va voir mabel , leur petite fille. Elle a tout juste un an et elle aussi c’etait une BEA, comme moi, avant de devenir mabel et d’illuminer la vie de ces parents et de toutes les personnes qui croisent son chemin. Je sent déjà que ce sera une super copine avec laquelle on jouera tout le temps et plus tard ,quand on sera plus grand ,on pourra discuter et se rendre compte de la chance qu’on a eu d’être des BEA et d’être des enfants , non pas simplement voulus et désirés, mais espérés de toutes leurs forces par leurs parents et venus au monde au prix d’épreuve et de sacrifices, comme autant de preuves d’amour avant même notre naissance.

Nous voilà donc tous les trois dans la salle d’attente  de ce centre pma a l’hopital, coeurs et mains serrés. C’est ici que les médecins vont aider a ce que je vienne au monde. Les techniques et les details je les ai pas encore tout a fait compris et je vous les expliquerai au fur et a mesure, mais aujourd’hui si c’est un jour très important , c’est qu’on va décider la manière dont on va pouvoir me « procréer » . Une manière facile mais qui a pas trop de chances de réussir,  ou une manière plus compliqué et plus contraignante mais qui a beaucoup plus de chance de reussir.
Les docteurs se demandent, papa se demande mais maman elle , elle sait. Ce sera la manière difficile mais plus sûre,  pas question de prendre le risque de revivre la situation de la dernière fois …et puis on a pas surmonter ces épreuves pour choisir la facilité juste après :).
Alors les docteurs ont beau hésiter,  papa aussi,  elle est catégorique,  sa décision et prise et il va falloir quelqu’un de très déterminé en face pour lui faire changer d’avis.  Elle est forte ma maman.

Et elle a eu ce qu’elle voulait finalement.  En sortant du rendez vous elle est toute heureuse , enfin ça avance bien et pleins de rendez vous sont pris pour après les vacances.

En attendant on va profiter des vacances, d’abord retourner voir tata audrey, tonton ludo et mabel, passer une bonne soirée avec eux, puis retourner dans notre ancienne région retrouver la famille et passer de très  bons moments,  se changer les idées .

………et puis en rentrant a la maison les choses sérieuses commenceront. ………

CA DÉMARRE ENFIN

Aujourd’hui tout le monde est content, on a tous été ensemble a la réunion d’information sur les fiv au centre de pma . C’était un peu notre première sortie en famille a tous les trois, même si j’espère qu’on en fera des plus marrantes une fois que je serai là 😊.

La-bas c’etait chouette. D’abord parce qu’il   y avait tout un tas d’autres couples dans la même situation que papa et maman et que du coup ils se sont sentis moins seuls , mais aussi parce que du coup je me suis retrouvée avec pleinsd’autres BEA comme moi. Pleins d’espoirs et d’envies d »enfants divers et variés,  tous tendant vers le même but que le mien. Exister.

Bon , va falloir que je vous explique un peu quand même ce qu’elle a raconté la dame,  voir en même temps si j’ai bien tout compris moi même.

Alors ,les docteurs ils vont donner des médicaments a maman pour qu’elle fabrique pleins de petits oeufs dans son bidon, les medicaments c’est des piqûres et c’est papa qui va les faire.  Ensuite ils vont récupérer les petits oeufs d’un côté et les zozos de papa de l’autres ( les zozos c’est les petites graines ), puis ils vont les mettre ensemble côte à côte dans le laboratoire pour que les zozos ils aient moins de mal a rentrer dans les oeufs (pffff les feignasses 😊). Quand les zozos ils sont bien rentrés dans les oeufs , ça fait un petit « embryon » comme ils disent ( un petit moi quoi 😉) qu’ils remettent dans le bidon de maman et là TADAAAMM …. me voilà parmis vous 😊.

Enfin ça c’est si tout se passe bien comme prévu du premier coup, mais rien n’est sûr même si on l’espère tous. Ils ont bien expliqué a papa et maman les désagréments qu’ils allaient subir, les risques et les eventuels échecs possibles, mais j’ai pas trop écouté pour l’instant ca me fait peur et je veux pas y penser.  Je vous en parlerai petit a petit au fur et à mesure .

Ensuite après la réunion ils sont allés mangé au restaurant.  Un de ces restaurant où c’est pas bon de manger mais on y va quand même parce que c’est trop bon  (!!!!!) J’ai pas tout compris encore une fois mais j’espère que quand je serai là avec eux on ira aussi parce que ça a l’air trop bon. … Même si c’est pas bon 😂😂😂. Et voilà ce soir tout le monde est content et j’espère que ça va durer comme ça longtemps,  parce que ça fait du bien.

Maintenant on attend tous avec impatience mardi et le rendez vous avec le docteur des bébés.

A très bientôt tout le monde.

UNE BONNE JOURNÉE

Ça y est mardi est arrivé et tout va toujours aussi bien. Ce matin on a été au rendez vous avec la madame docteur des bébés et avec la biologiste. C’est très important la biologiste parce que c’est elle qui va choisir les meilleurs œufs de maman et les meilleurs zozos de papa , les mettre ensemble dans une petite boite pour qu’ils fassent des petits câlins et que ça donne un z’embryon,  qu’elle va remettre après dans le ventre de maman pour que ça donne un petit bébé tout mignon ,tout craquant, tout parfait ( ça c’est moi :)). Mais d’abord il faut préparer tout pleins d’œufs dans le ventre de maman,  et pour ça maman il faut qu’elle prenne plein de médicaments et même des piqûres. …… 😟. J’espère que ça va pas trop lui faire bobo à maman ….. en plus c’est papa qui doit lui faire les piqûres parce qu’il faut les faire tous les jours,  et ça ça me rassure pas du tout du tout :).

Après les piqûres,  maman elle va devoir subir une « intervention  » ,comme ils disent, pour aller chercher les petits œufs et papa il va devoir donner ses zozos au docteur ( ça je sait pas comment ça se passe mais j’espère que c’est un peu désagréable quand même  parce que jusqu’ici c’est maman qui fait presque tout :)).  Ils donnent tout ça a la biologiste,  et hop, dans la boite a câlins. …
Quelques jours après,  si il y a des z’embryon qui restent ( ca dépend de plein de choses je vous expliquerai une autre fois) on en pose un délicatement dans le bidon de maman et on attend…. on attend…. on attend, (ça va nous on a l’habitude depuis le temps qu’on attend mais ça risque d’être long quand même 😥)jusqu’à un nouveau test et là cette fois je devrais être là, ou alors on recommence presque tout encore une fois, et encore , et encore,  jusqu’à ce qu’on y arrive enfin…. non mais!!!! On va pas se laisser embêter par ça encore longtemps,  y’en a marre maintenant. Ça fait trop longtemps que j’attend et ça fait trop de peines et de déception qu’on subit. Cette fois ce sera la bonne c’est sûr  :).

En plus pour se donner plus de chance , papa et maman ils font appel a un monsieur « magnetiseur » maintenant.  Un ami de tata audrey et tonton ludo  qui va bien nous aider je suis sûr . Il a déjà commencé de la où il est et je suis sur que c’était ça cette douce chaleur que j’ai ressenti cette semaine qui me fait du bien au moral et je suis sûr que c’est grâce a ça toutes ces bonnes nouvelles aujourd’hui.

A très bientôt les zamis , je vous tiens très vite au courant 🙂

TIC TAC

À la maison en ce moment c’est l’attente. L’attente du debut du traitement pour maman, l’attente des divers examens. Les rendez vous sont pris, les demandes de congés sont faites , tout est prêt et nous on attend.

Tic tac, tic tac, tic tac….. on attend.

En même temps depuis mon apparition et la formation de notre petite famille virtuelle l’attente on en a eu, mais celle là elle est pas pareil,  elle a beau pas être très longue en temps,  elle l’est pour nos nerfs a tous.

Tic tac, tic tac, tic tac.

LES COPAINS/COPINES

Je ne suis plus seul ici, je ne l’ai jamais été d’ailleurs. Au fil de nos visites autour de la blogo-forumosphére avec papa, je me suis aperçu qu’il existait tout plein de petits Bébés En Attente comme moi. Ils se cachent car ils ont peur,  peur sûrement que quelqu’un d’autre prenne leur place au sein de leurs familles, peur de rester des espoirs et des rêves a tout jamais.  Mais ils se montrent un peu au fur et a mesure que nous comprenont que nous sommes tous destinés a une seule famille. D’ailleurs nous sommes tous differents et issus de rêves ,d’espoirs et de parcours différents.

Ils y en a pleins et certains ont même un nom comme moi, il y a ulysse, le premier qui s’est montré , d’autres avec des noms rigolos , comme ptit pingouins , ptite frite et pleins d’autres encore  tous ne sont pas dans la même situation mais tous ont le même espoir de rejoindre leur famille et de vivre heureux après toutes ces épreuves.

En parlant d’épreuve,  la notre a pris une autre tournure cette semaine, avec le debut du traitement de maman et le debut des piqûres.
Papa a été a la pharmacie chercher les médicaments , et il y en avait pleeeiiiiinnns .

image

En plus c’est que pour un petit moment et il va falloir y retourner souvent.

C’est pas une partie de rigolade pour tout les deux croyez moi,  papa a peur , stress et n’aime pas du tout faire bobo a maman , et maman elle a mal ,même si elle fait semblant pour pas faire plus de peine a papa et elle commence à avoir des effets des « zormones ».

Moi aussi je suis mal du coup,  mais on se dit tous que tout ça c’est pour la bonne cause, pour atteindre le but de ma naissance. Le même but que poursuivent tous les « copains/copines » et leurs futurs familles,  d’ailleurs certains s’en rapprochent bien, ils sont plus avec nous mais bien au chaud dans le ventre de leur maman. On espère très fort qu’ils y restent et que nous tous aussi on les rejoindra la où ils sont.

Maintenant pour papa, maman et moi, la prochaine étape c’est les echographies et les prises de sang de maman pour voir si tout les petits oeufs poussent bien.

A très bientôt  🙂

20H30 ON PIQUE

Ça y est il est enfin arrivé,  le jour du rendez vous avec le docteur des bébés,  celui pour voir si le début du traitement marche bien, voir si on est sur la bonne voie et toujours sur les rails vers la sortie du tunnel. Et apparemment c’est le cas 😊,  la première partie du traitement fait bien son effet et la dame a dis qu’elle voyait sur un des ovaires 6  « folicules », des  petits nids pour fabriquer les oeufs qui serviront à me « procréer » plus tard.

20h30 on pique. ….

Elle a pas put voir sur l’autre ovaire combien y en avait mais ça avait pas eu l’air de  l’inquiéter,  on verra les petits nids quand ils grossiront pour fabriquer des oeufs , et puis six, déjà on est contents 😊 .Ça veut rien dire bien sûr,  ça veut juste dire qu’on a six chance d’avoir la chance, d’essayer d’avoir la chance de peut être y arriver,  mais nous ça nous paraît déjà très bien tout ça. ..

20h30 on pique…..

Du coup on attaque la deuxième partie du traitement,  la vraie stimulation des nids, en espérant qu’il y ai bien des petits oeufs dedans quand on ira les prendre . Ça veut dire maintenant deux pic pic tous les soirs pour maman et une nouvelle gestion logistique pour papa, plus de calculs, de produits ,de seringues et de passage en pharmacie .

20h30 on pique, on pique….

Ça a été dur au debut de faire les pics pics mais ça s’améliore.  Avant papa il avait du mal a préparer les produits dans la seringue ( on mélange le liquide et  la poudre avec la grosse aiguille , on rempli la seringue et on injecte avec la petite ) mais maintenant ça va  ( presque) tout seul.Maman elle a mal mais elle a pas trop de bleus a cause des piqûres ,alors ça va.

Ça fait un drôle de rythme a la maison en ce moment,

quoi qu’il se passe ,

tous les soirs,

immanquablement,

20h30 on pique, on pique…..

25 JOURS

25 longs jours aujourd’hui qu’on a commencé le traitement et c’est pas fini encore. 25 jours de piqures, de préparations de seringues, d’organisation de stocks et surtout de doutes en tout genres et de douleurs pour maman.

25 jours vous me direz ça fait court comparer aux centaines , voir aux milliers de jours depuis qu’ils se connaissent et qu’ils m’ espèrent,  mais comme pour beaucoup de choses c’est la dernière ligne droite qui est souvent la plus longue et la plus dure . Jz parle de dernière ligne droite mais est ce bien raisonnable? La route me semble encore bien longue même après cette étape cruciale,  et encore faut il qu’elle soit positive….

Bref , comme aime dire papa , on est pas encore sortis du sable hein ☺ . Mais on se rapproche du but et c’est l’essentiel. Quand même 25 jours ça commence a faire long et on espère vraiment que les examens de demains nous indiqueront la fin de cette étape,  qu’on puissent enfin se concentrer sur les prochaines: ponction, transfert, grossesse , naissance, premiers pas , école,collège, mobylette,  lycée. …. ouh lala je m’emballe je crois… commencons par le début et par la ponction,  la fameuse intervention que maman foit subir dans quelques jours on espère.  Il paraît que ça fait pas mal sous anesthésie generale et que c’est pas dangereux , mais on peut pas s’empêcher papa et moi d’être inquiets bien sûr.

Prochaine étape demain pour maman,  une prise de sang et une échographie  ( ze connais bien tous les mots maintenant :))
sans papa cette fois qui reprend le travail après ces vacances  ( on esperait que le principal se passserait pendant les vacances , mais bon…) et après l’attente encore une fois du message des sages femmes qui nous dira si on continu encore les piqûres  ou si on programme la ponction des petits oeufs……
Peut être mercredi
encore un peu de patience pour la fin du traitement

Après tout on a bien tenu 25 jours 😉

GROSSE JOURNÉE

Bon ben cette fois c’est notre tour de vivre notre journée riche en émotions et en actions. Comme on le pressentait, cette fois la ponction a bien été programmé pour aujourd’hui mercredi, et donc lundi soir dernière injection de gonado-quelquechose qui sert a faire mûrir les petits oeufs dans les petits nids . Nids qui finalement au dernier comptage sont au nombre de 12!!!! 10 a droite et 2 a gauche 😊.
Le problème c’est que papa en ouvrant la boîte pour l’injection s’aperçoit que le mélange cette fois se fait par 2 flacons et non pas par 1 flacon et une ampoule fermée comme les autres . Donc plus de risques de renverser en faisant le mélange et le remplissage de seringue. Ajoutez a ça la prise de conscience qu’il n’y a qu’une boite et donc un essai possible, pas le droit a l’erreur vu l’enjeu et l’heure obligatoirement tardive de l’injection , et vous obtiendrez une superbe tremblotte des mains de papa au moment d’attraper le matériel, ce qui n’était pas pour augmenter les chances de réussite de la manœuvre, mais finalement après plusieurs minutes de concentration on y arrive… ouf

Nous voilà donc arrivé au grand jour. Lever très tôt pour être sûr d’être a l’heure avec un peu de route a faire. Maman a jeun ( un petit jus de fruits sans pulpe avant 6h30 et c’est tout) une douche a la betadine qui pu et qui fait bronzer pendant le frottage et hop tout le monde en voiture. D’habitude chez nous c’est l’endroit du coin ou il y a le plus de brouillard et ce matin pas un brin , donc papa décide de prendre la route de campagne, un peu plus longue mais plus rapide en general dans de bonnes conditions car beaucoup moins de périphériquealacontoutletempsbouchélematin comme l’appelle papa. Mais, comme les choses sont bien faites, a peine sorti de 2 kms de notre ville… un mur de brouillard a rien y voir après le capot de la voiture. …
On résume : journée de stress a la base , route de campagne normande,mouillé, de nuit, brouillard a couper au couteau et pour couronner le tout les consignes pour papa ce matin etait de boire abondamment et donc une envie très pressante n’a pas tardé a se faire sentir… Bon en même temps c’est pas comme si on avait 30 bornes a faire comme ça. … ah si en fait 😯..

Finalement , arrivée a l’hôpital sans encombres mais beaucoup moins en avance que prévu et direction le service ou on est accueillis par un ( très ) jeune infirmier, très très gentil et compétent dans l’accueil , malgré que je soit même pas sur qu’il puisse venir au travail en voiture 😊, il nous apprend qu’on est les derniers a passer , environs 2 heures plus tard( super on va pouvoir un peu mariner dans notre jus) . Après que maman ait enfilé la célèbre tenue super fashion , tunique et culotte en dentelle de papier, et ben on fait ce qu’on sait si bien faire depuis des mois….. on attend.

C’est ensuite au tour de papa de travailler un peu pour la récolte des zozos .Comme d’habitude dans ces centres spécialisés, de très bonnes conditions et tout se passe très bien. Retour en chambre au près de maman pour encore un peu d’attente, puis cette fois c’est maman qui part, accompagnée par papa jusqu’à la porte du bloc avec un petit bisou.

Ouhlala le stress le stress.

Papa attend dans la chambre en tournant en rond , pendant ce temps le docteur vide les petits nids avec son aiguille et récupère tout les petits oeufs qui y sont. Maman qui pensait avoir une anesthésie générale a appris un peu plus tôt que ce serait une anesthésie locale avec perfusion qui fait un peu planer, et comme on s’en doutait, a droite tout s’est bien passé, sans douleur, mais a gauche maman a eu très très mal et heureusement finalement qu’il y en avait pas beaucoup de nids .

Après une petite heure en salle de reveil ( donc environs 2 h d’attente et de stress pour le lion qui tournait dans sa cage) maman est de retour en chambre et peut enfin manger, elle a faim c’est bon signe 😊.elle commence aussi a vouloir arracher sa perfusion pour pouvoir sortir mais il y a une dernière attente encore et pas des moindres. … la madame qui a récupéré les œufs doit nous dire combien il y en avait ( pleeeiiiiinnns ) . Elle entre et demande a maman comment ça va et si ça c’est bien passé etc etc ( ON S’EN FOUUUUUT , DIS NOUUUUS) et enfin elle lâche l’information de la journée. ..neuf , on en à neuf 😊😊😊😊😊.
Neuf petits neuneufs, moi ça me plaît c’est de bonne augure. Maintenant on attend avec impatience demain et l’appel de la dame pour nous dire combien de zovules ont fusionné avec des zozos pour nous donner des z’embryon 😊. En attendant on est crevés de cette grosse journée riche en stress et en emotion et on va aller se coucher, si on arrive a dormir….

Alors vous qui lisez ce blog ce soir ou demain , croisez les doigts pour nous, pour que notre belle aventure continu par un transfert. Et si vous lisez ce blog plus tard , eh ben lisez les commentaires en dessous j’ai du y mettre les resultats 😂😂.

Bonne soirée a tous

ON S’ACCROCHE

Aller hop hop hop le z’embryon BEA ….
Comme une moule a son rocher :):)
image

FIN DU SUSPENS (ET DES ESPOIRS)

image

Ben voilà,  tout est dans le titre. … fin également de cette première fiv puisque finalement nous n’avions qu’un embryon transferable et aucun congelable…
On tombe encore une fois de haut, on y croyait tant.

Je pense que « la vie de BEA » reprendra son cours dans quelques temps, le temps de digérer un peu et de repartir de l’avant , prochaine ponction aux environs de fevrier/mars, d’ici là tout a refaire ……mais tant pis, on y retourne, juste le temps de retrouver le moral ( on va faire en sorte que les fêtes y contribue ). Bisous a tous et à  très bientôt j’espère 🙂

L’OEIL DU CYCLONE 

cyclone-saison-2010-2011
             C’est là qu’on est… hier la tempête,  le vent et la fureur.  Aujourd’hui rien… ou pas grand chose en tout cas. Le train-train qui reprend ses droits , les préparatifs de Noël et des vacances,  les petits pépins de santé,  le travail pour papa,  les formations pour maman, les amis et les nouvelles de la famille…. bref tout ce qui était notre vie avant que l’on prenne cette route, avant que l’on entame ce voyage si important vers ma vie.
              On est bien ici ou tout est calme, après les épreuves,  les souffrances et les désillusions, alors bien sûr on a pensé  ( mais pas longtemps hein) a rester un peu ici tranquilles, au milieu,   le temps de se remettre un peu de toutes ces émotions,  de réaliser des projets professionnels ou personnels,  avant d’affronter de nouveau la tempête . Mais de toutes façons il faudra l’affronter cette fichue tempête,  parce que tout ce qu’on espère et on attend depuis des années se trouve derrière , alors autant l’affronter de suite et se rapprocher au plus vite de notre but…. ma vie…
             Déjà cette semaine une petite brise s’est mise à  souffler . Pas grand chose,à  peine de quoi ébouriffer nos cheveux.  Une lettre de l’hôpital avec les ordonnances pour le prochain protocole  et un rdv pris avec les biologistes. Pas de quoi nous faire chavirer ni même nous faire tanguer encore,  mais l’annonce déjà des grosses perturbations a venir.
Ce qui me fait espérer  c’est que, forcément ,si on en est au coeur   ,ça veut dire qu’après ce passage de tempête on aura passé le cyclone… et peut être que juste derrière se trouve notre but.J’espère.
ON Y RETOURNE

image

Ça y est c’est reparti pour un tour!!
Tout les trois encore une fois, papa et maman en réel et moi dans leurs pensées.
Dans leurs pensées et dans celle de beaucoup d’autres:  famille, amis ou simple connaissances,  tous ceux qui y croient en fait. Qui croient qu’un jour on sera une vraie famille,  a  trois,  a quatre ou plus même on s’en fout,  tant qu’on est une famille. …

Pour ceux qui ne me connaîtrait pas encore je me présente,  je suis BEA. Résultat d’un acronyme multiple mais aussi et surtout , résultat de l’espoir de deux personnes qui, forts d’un amour immense et suffisant pour plus que eux deux , rêvent depuis des années de le partager avec  un ou plusieurs bouts de chous , mais a qui dame nature le refuse inlassablement depuis toutes ces années. ….

On va donc dire que mon âge aujourd’hui est aproximativement de moins 10 mois, ce qui veut dire que mon année de naissance serait 2016…. Ça me plait bien à moi :). Premiers pas courant 2018, premiers mots la même année,  entrée a l’école septembre 2019 , apprentissage du vélo et de la brasse vers 2020, collège 2027 , lycée 2031 ( si tout va bien) etc , etc . Enfin tout ça je pioche dans les pensées de papa mais je suis pas sûr de tout. Par exemple mon premier flirt si je suis une fille , papa le vois autour de 2046….. j’aurais 30 ans ça fait un peu vieux quand même non…….

Mais bon on en est pas là encore hein!! Pour l’instant on en est a peine au premier rendez vous avec la biologiste de FIV2 . C’est a ce stade de FIV1 que j’ai commencé a vous raconter notre histoire. Cette FIV sera un peu différente de la première,  parce que cette fois les docteurs vont aider les zozos faineasses de papa a rencontrer les zovules de maman . Pour ceux qui ont pas suivi et qui veulent mieux comprendre,  je vous conseille de cliquer en haut sur FIV1 et de reprendre nos aventures du début,  je vais tout de même pas tout réexpliquer maintenant non !!!:):).

Pour ceux qui ont suivi, a très bientôt pour la suite 🙂

QUELQUES NOUVELLES

image

Ça fait un moment que j’ai pas écrit ici , non pas que je n’en ai pas le temps( du temps moi j’en ai beaucoup, trop même. …) mais plutôt pas trop de motivation à écrire .
Pourtant beaucoup de choses se sont passé depuis mes derniers articles ici, que ce soit dans le monde, dans notre vie ou sur la blogo .

Dans le monde j’en parlerai pas trop,  beaucoup des choses qu’il s’y passe en ce moment sont triste et sont susceptible de faire peur,  mais si on ne se fie que à ça,  on aura plus envie de rien et surtout pas de rajouter ma vie dans ce tableau si moche  …. alors on dit que la vie est belle , que malgré tout une grosse partie de ce monde est beau , et de notre point vue en plus, c’est pas faux ( hormis un  » petit  » problème qu’on compte bien régler très vite ;)).

Dans notre vie, pas mal  de chose aussi, mais rien de fondamental.  Un arrachage de dents compliqué pour papa, deux grippes coup sur coup pour maman,  (même le petit chien y va de ses problèmes de santé ), beaucoup de fatigue, des vacances ennuyeuses pour papa, une formation et des examens ( scolaires cette fois ci pour changer ) pour maman. Mais aussi des super soirées et un super week end avec les zamis et leurs enfants , histoire de remplir cette maison de rires d’enfants( de pleurs un peu aussi ) , pour l’entraîner un peu :).

Et puis sur la blogo, même si on y intervient pas très souvent avec papa , on y suit tout ce qu’il s’y passe. Les joies, les peines,  les espoirs ( fondés ou ruinés), les rires,  les pleurs, les coups de gueules et les coups de colère , les insomnies,   les coups de blues, les chanceuses et les moins chanceuses, les pingouins quittant leurs banquise en rang et même  les héros de  mythologie gonflant leur voile vers leurs port d’attache ;). On suit tout, et même si on réagi pas à tout ,on y garde un oeil et on croise quand il faut croiser , on stress quand ça devient stressant et on est triste quand….. enfin bref on espère surtout être heureux pour tout le monde a la fin:).

En ce qui nous concerne en ce moment on est en plein protocole,  pleine dose de decapeptyl tous les soirs et à partir de mardi, après la première écho,   début du menopur et demi dose de decapeptyl  ( donc double piqûre pour maman 😐, déjà que une c’était pas drôle tous les soirs) . La suite vous la connaissez,  soit parce que vous l’avez vécue vous aussi, soit parce que vous avez suivi nos premières aventures dans fiv1 :).

A bientôt tout le monde et bon courage à ceux qui en ont besoin , quelque soit la raison :).

Bisous

 

 

SEMI-BONNE NOUVELLE

       Ce soir l’espoir c’est allumé un peu plus chez nous. Dans leur dernier message, les sages femmes nous disent que si cette fois il y a au moins deux zembryons,  ils seront d’accord pour que l’on transfert les deux ( la dernière fois il n’en était pas question même si on en avait eu deux ), alors d’accord on en aura peut être pas deux, d’accord même si on en transfert deux ça ne veut pas dire que ça réussira , mais au moins ça nous fait un tout petit peu plus d’espoir de réussite et ça met un peu de baume au coeur en plein protocole.

Et y’en à besoin , surtout les jours comme aujourd’hui.  Aujourd’hui les piqûres ont fait mal, mal à la cuisse à maman mais aussi mal au coeur à papa😯 . Faire du mal à celle qu’on aime soir après soir, seringue après seringue, c’est pas drôle et même un peu contre nature .

Alors oui aujourd’hui on va prendre le tout petit  positif ajouté ,  et avancer,  comme d’habitude,  et comme tout ceux et celles dans notre cas qui avancent,  pas à pas , seringue après seringue. …

J’en profite pour envoyer tout un gros tas d’ondes positives aux parents de tout les petits BEA dans l’attente comme nous.

Bisous et à très vite pour de bonnes nouvelles  ( j’espère ;))

 

LEVER LES BRAS

image

Et si on disait que le parcours pma/ fiv c’est comme une course de vélo….
Maman en coureuse sur le vélo,  grimpant les cols , enchaînant les kilomètres et papa dans la voiture derrière,  encourageant et ravitaillant . En plus comme les vrais cyclistes, plus sa grimpe,  plus maman a mal aux cuisses :).  Et puis papa doit surveiller les stocks, suivre les efforts et ravitailler en piqûres  ( tout pareil que les vrais je vous dis :)).
On dirait qu’en ce moment ça grimpe dur et qu’il faut enchaîner les piqûres mais que  c’est bientôt le sprint en haut de la côte et la ponction.  Après ce sera la descente, le transfert et l’attente, plus trop d’efforts  mais attention à pas se déconcentrer,  ils le disent à la télé dans les courses,  c’est là qu’il y a le plus de risque de chutes, quand on croit que tout est fait.

Alors on dirait que peut être ,si on maîtrise tout ça,  si on gère les montées et les descentes,  si on tombe pas  , ou au pire qu’on se relève à chaque fois,  alors peut être qu’on pourra passer la ligne d’arrivée en levant les bras, au bout de l’effort et du sacrifice, enfin récompensés……
image

Ce soir maman va pas très bien,  j’espère que demain ça ira mieux.
Bisous a tous

 

COUP DE STRESS (ET C’EST PAS FINI)

Après 2 jours assez calme ici pour nous ( tout le monde en mode zombie-gastro) les choses se sont agitées en cette fin de vendredi.

Tout a commencé par un appel sur le portable de maman alors qu’elle se reposait (de sa gastro mais aussi de deux semaines d’hormones ,de piqûres et d’échographies pas cools…). Une dame du service pma qui appelle pour demander de  quand date les dernières sérologies . Reveil brutal+ environs 300 litres d’hormones dans les veines + papa qui comprend pas de suite la situation et qui réagit pas = maman qui s’énerve,  qui retourne tout les papiers de la maisons pour trouver les renseignements pendant que la dame attend et que papa cherche toujours a comprendre  ( hein!!!!!) . Finalement après avoir raccroché et avoir un peu désamorcé la situation explosive, on se rend a l’évidence,  les sérologies doivent être refaite,  et bien sûr pour avoir les résultats a la ponction il faut faire les prélèvements a peu près avant hier…. bref dans tout ça on attendait comme des fous les derniers résultats de la pds/ echo du matin et la suite du traitement,  on est comme des fous c’est sûr,  mais on a pas la queue d’un résultat. …

Une heure après,  la pression retombée un peu, nouveau coup de fil du centre pma , cette fois c’est papa qui répond  ( a ce moment là c’est mieux pour la santé de tout le monde je crois) et voilà enfin les nouvelles qui arrivent.

On continue decapeptyl et menopur vendredi et samedi , dimanche soir 21h30 injection de gonadotrophine chorionique et rendez vous mardi matin pour la moisson de petits zeufs qu’on espère prolifique.
Mardi matin c’est pas un super timing pour papa qui avait, lundi et mardi ,une formation assez importante loin de la maison et confirmée depuis longtemps  , mais dans ce parcours pma ,depuis le début on subit le planning plus qu’autre chose ,donc pourquoi ça changerais maintenant.

Et nous voilà encore dans un coup de stress pour prévenir les responsables de la formation que papa y sera pas lundi et prévenir le travail que finalement lundi il sera a son poste , de retour d’arrêt maladie mais de nouveau en arrêt mardi. Puis prise de rdv pour les fameuses prise de sang, a faire d’urgence( un samedi! !!!) plus un dernier dosage lsh / oestradiol pour maman. Oufff

Une des très bonnes nouvelles c’est que des petits nids on en a autant que la dernière fois, 12 ( 8 a droite et 4 a gauche) mais de plus belle taille pour la plupart.  Dans l’ordre en mm , 17,8 ( un mamouth!!)+ 14,4+15,8+13,8+13,8 ( des jumeaux déjà ? ??) +11,8 + 10,8 + 9,9 ( le petit poucet) et a gauche 15 + 13,6 + 13 + 12,1.
Esperons que chaque nid renferme un oeuf et que ça donnera un maximum de zembryons :).

En attendant nous on va profiter de ce week end pour bien se reposer ( après les prises de sang demain ) et être en pleine forme pour la suite de ces aventures qui s’annonce encore épuisantes.

Bisous

 

JOURNEE PONCTION

image

Comme la première, cette journée de ponction à été riche en émotions et en courses. Mais contrairement à la première,  celle ci a été beaucoup moins douloureuse pour maman et elle a eu un bien meilleur contact avec l’équipe du bloc , pour l’équipe du service de chir ambulatoire  c’était toujours parfait :).

L’autre différence avec la dernière c’est l’attente beaucoup plus longue après la ponction mais surtout le résultat. .. on a pas pu avoir le nombre d’ovocytes en partant du service cette fois , la biologiste pouvait pas parler au docteur, elle avait trop de travail pour les inséminations  ( taaaannnttt mmiiieeuuuxx  :):):):)) et c’est donc en fin d’après midi  ( de stress) que le coip de fil est tombé.

Alors dans l’ordre , 16 follicules ponctionnés,  17 ovocytes récupérés  (??? Décidément ils nous suivent ces doublons???) Dont 10 opérationnels et donc icsisés :):):). Autant vous dire que ce soir on est très contents et confiants pour le coup de fil de demain ou on saura le nombre d’embryons , même si rien n’est fait…

Je vous tiens donc au courant et on ne décroise rien s’il vous plaît.  Des bisous 😙

 

TRANSFERT

 

image

Aujourd’hui c’est jour de transfert pour nous.

Hier la dame du labo a appelé pour dire que sur les 10 ovocytes opérationnels récoltés,  6 avait donnés des embryons ( youhouuuuu) mais que vu le très bon score de cette fois par rapport a la dernière et le fort taux d’oestradiol, il preferaient refaire une echo de contrôle et au moindre problème, annuler le transfert et envoyer tout ce petit monde sur la banquise pendant deux mois en attendant que ça aille mieux pour maman.

Certes la perspective de pas avoir de transfert de suite nous a pas fait sauter au plafond mais si il le faut pour que tout aille bien et qu’on gaspille pas deux embryons pour rien…. Après tout on est plus a deux mois près,  et puis la nouvelle des 6 embryons viable a surpassé tout le reste et nous a posé sur un petit nuage.

Donc rendez vous 10h30 ce matin au centre pour faire cette fameuse echo et décider,  en fait ça a pris juste deux minutes pour se rendre compte que tout va pour le mieux du côté de maman  ( même mieux qu’après la première ponction ) et le médecin décrète que c’est bon pour un transfert aujourd’hui  ( wouhouuuuuuu) et d’ailleurs a peine reposé les fesses sur la chaise que la biologiste nous appelle dans le bureau.
Elle nous annonce que finalement ce matin on a 7 très bons zembryons  ( reyoouuhouhoouhyouhou dire que la dernière fois au même stade on nous annonçait le contraire,  un de moins ! !!)
Dont 2 warriors intergalactiques qui vont d’ailleurs être transférés de suite , et pour les 5 autres ils proposent d’attendre encore un peu et d’envoyer au pays d’olaf seulement ceux qui se seront transformés eux aussi en warriors ( la vache on prout dans le luxe ma parole 😂😂).

Re a peine posés les fesses sur la chaise que le docteur nous intercepte et nous installe dans la salle de transferts.
Comme la dernière fois la tête qui passe par le trou, qui nous demande notre nom ( on veut pas le bébé d’autres nous hein!!!) Puis le bidule seringue qui poque même pas passe a son tour la trappe et hop…… dans le bidon les zembryons.

10 minutes sans bouger pour maman ( le temps d’un petit selfie souvenir) et nous voilà repartis comme si de rien n’était….. Enfin presque ;).

Maintenant commence la partie la plus simple et la plus difficile du processus, l’attente.  2 semaines jusqu’à la fin du mois et la prise de sang révélatrice :).

En attendant  ( et ça va finir par devenir ma devise) on croise toujours les doigts et on y croit. Depuis le debut de cette FIV tout les feux sont au vert vif, pourvu que ça dure…..

Bisous

CIEL SOMBRE

 

image

C’etait trop beau ! !

le ciel si bleu jeudi s’est assombri et rempli de gros nuage noirs. La pelouse si verte de st patrick s’est couverte ce matin d’un tapis de ronce .

Tout ça depuis un appel de la dame du labo ce matin.les cinqs petits bryons qui devaient partir en vacances sur la banquise ne se sont pas développés du tout depuis vendredi et ne seront donc pas congelés :'(:'(:'(. Déjà vendredi elle avait appelé en disant qu’ils n’avaient pas évolué normalement, sauf un , et qu’on attendait encore deux jours pour voir si ils rattrapaient leur retard.  Eh ben non, voilà c’est officiel sur cette tentative on aura pas de réserve pinguinesque , pas de nouvelles chances après celle là si elle échoue .

Bon après tout vaut mieux peut être ça si ils étaient pas a la hauteur… Pffff même pas capables d’évoluer normalement ces cinqs là. A tout les coups ils auraient jamais rangé leur chambres et fait leur devoirs comme il faut . Des pénibles pré-conception quoi !!! Ça promettait :).

Et puis tout n’est pas perdu, loin de là.  Sous le ciel tout noir, au millieu des ronces,  reste deux petites fleurs blanches prêtes a sortir au dessus des épines et a éclore.

Et même si aujourd’hui on y croit beaucoup moins, on y croit encore.  Et même si aujourd’hui il y a eu des larmes, de la tristesse et des doutes, ce soir on a séché les larmes, remballé la tristesse et balayé les doutes. Et même si l’attente pleine d’espoir s’est transformée en attente pleine de doutes et de craintes,  on a pas grand chose de plus a faire aujourd’hui que d’attendre. …….

image

 

ESPOIRS DECHUS…ENCORE UNE FOIS

 

image

Ça y est encore une fois c’est fini….
Implacablement vers midi le verdict du laboratoire est tombé : 1……
Petit score pour de si grands effort, pour de si grand espoirs😐😐.
Après de si beaux scores a la ponction et dans les éprouvettes  ( au départ )  un si petit chiffre au final ça fait mal.
Pour l’instant ça va,  tout le monde relativise.  Finalement on va attaquer ce régime, reprendre le sport, une alimentation saine , laisser passer les vacances de papa et les diplômes de maman. On va les laisser débattre entre eux la semaine prochaine sur notre cas et notre avenir en pma, avant de peut être prendre des décisions nous même, peut être un changement de centre et de méthode.

Mais une chose est sûre je suis toujours là et je tiendrai. Aujourd’hui plus que jamais et même si ça prend plus de temps que prévu,  je suis déterminée a terminer ce début d’aventure et à me retrouver dans leurs bras.

Des bisous à tous

 

PAUSE

image

La pause sera donc un peu plus longue que prévue au départ.  Après le coup de massue des résultats de cette deuxième FIV, tant d’espoirs , d’efforts et aussi de douleurs pour rien du tout, il faut bien de rendre à l’évidence,  quelque chose ne va vraiment pas chez nous. …

Après la première tentative on se disait encore que ça allait bientôt marcher, qu’on était dans ce parcours et cette situation par erreur,  qu’on avait pas notre place ici avec ceux et celles qui avait un réel « problème  » étant donné que nous les docteurs nous disaient que notre infertilité était  » inexpliquée « ….

Mais finalement on se rend compte qu’il y a sûrement un vrai problème ,pas des moindres et qu’il va falloir aller le chercher et le débusquer, même s’il nous fait peur et qu’il peut être bien plus gros que ce qu’on pensait au départ.

Alors comme jusqu’ici c’est maman qui s’y est collée pour tout les examens pas cool qui sont pas du tout agréables, et que papa pas du tout , eh ben cette fois c’est un peu son tour à lui hein…

Ça va d’abord commencer doucement  par la « fragmentation de l’adn » , apparemment c’est pour chercher dans les zozos si y aurait pas des soucis avec leur adn qui expliquerait que les petits bryons veulent pas évoluer et me laisser prendre ma place dans le bidon de maman.
Rahlala vla que maintenant si il est tout defragmenté  de l’adn des zozos lui.. pffff nous manquait plus que ça.

Après les autres examens il veut pas que je vois ce que c’est, mais ça a pas l’air sympathique du tout . Comme je le disait après tout un peu son tour hein, pas toujours maman qui subit tout ça. …

Puis ensuite rendez vous avec le docteur des bébés mais pour les monsieur cette fois, pour faire le point et voir si y a un gros problème de ce côté  ( mais bon après tout de quel autre côté ça pourrait être ) et décider de la suite du programme.
Étant donné que tout ces rendez vous c’est pour juin, juillet et août , pas compliqué de comprendre que ça nous amène pour la suite à la rentrée ou même plus loin.
De toutes façons si il y a une nouvelle tentative dans ce centre, ce sera sûrement la dernière et après on envisagera  un changement de centre et de techniques,  avant de songer à d’autres chemins,  qui sont pour l’instant éloignés mais qui par la force des choses se rapprochent.

Dire qu’en lisant dans vos blogs des « FIV 3 » et plus, je me disais purée les pauvres, heureusement qu’on en arrivera jamais là. ….. Et ben voilà nous y somme  ( presque ) et on réfléchit même à plus loin. Un parcours qui s’annonçait super court et presque optionnel,  s’avère finalement très long et plus qu’obligatoire.

Mais encore une fois tout ça à beau être très très compliqué , douloureux et long, ça deviendra instantanément anecdotique quand ils me tiendront dans leurs bras…..
Fiers

 

PERIPETIES

 


Tout ce temps passé depuis mes derniers mots ici……

Non pas un manque d’envie d’écrire et de vous tenir au courant de nos avancées ( ou pas…)

Plutôt un manque de temps et surtout d’inspirations. Que dire quand rien ne se passe ou pas grand chose. Enfin rien… niveau pma j’entend, parce que dans notre vie, pleins de changements et de péripéties.

Un déménagement pour commencer, pas loin du tout mais qui nous a quand même empêché de partir en vacances cet été.

Des soucis de santé (comme si la pma ne suffisait pas hein!!). Maman a été très malade cet été, elle nous a fait très peur à papa et moi, au point de passer deux nuits aux urgences à attendre et à s’inquiéter, mais ça va mieux et maintenant c’est au tour de papa de faire peur à maman….. ces temps-ci ses yeux lui jouent des tours,il y voit double en face de lui…. alors bon vous me direz c’est pas mal, y’en a qui voient la vie en rose, lui c’est en double😀. N’empêche sa fait peur quand le docteur des yeux vous dis  » vos yeux vont très bien mais c’est derrière sûrement le problème « ….. euhhh c’était censé nous rassurer ça ou bien??.

Bon ,depuis , les premiers examens ont rien montré de flagrant « derrière » , les grosses machines rondes qui font du bruit et qui font peur on dis que tout était normal dans la tête à papa…..(mouais , j’ai quand même des gros doutes sur ce point😄😄) donc on attend la suite….

Sinon côté PMA ( le nerf de la guerre ici ), papa a fait cet été, entre deux cartons, les examens pas cool que c’était à son tour de faire , et ça a montré  un possible ancien soucis d’infection qui a pu affecter la qualité des zozos.

Et la qualité des zozos elle est sacrément affectée en plus. 46 % des zozos qui sont tous « fragmentés du dn » ou un truc comme ça. En fait c’est le pourcentage de zozos qui, même si ils traversent toutes les épreuves et réussissent à faire des bisous au zovules de maman, eh ben il feront même pas de bébé tellement il sont tout pourris du dn…. pfffff , normalement ça doit être au maximum 20%. Alors du coup, ben traitement antibiotique pour papa pendant un mois et vitamines, avant de refaire les mêmes examens pour voir si il y a une différence,et comme les rdv à ce niveau c’est minimum deux mois et les résultats mimimum un mois, eh ben nous voilà à peu près fixés pour cette année 😔.

Mais malgré tout on garde le moral, on se prépare pour les vacances bientôt. On va aller voir tonton Ludo,tata Audrey et ma copine Mabel, et ça ça va être super chouette 😊. On prépare aussi déjà les vacances de Noël et cette fois on s’en va un peu plus loin, de l’autre côté de la terre en fait, sur un ti’ caillou, plein de soleil, de sable chaud et de superbes paysages à voir…. ça va nous faire du bien à tous après cet été éprouvant et cet automne qui s’annonce pas bien mieux.

Et moi dans tout ça alors…. ben moi je suis toujours là, dans mon petit monde, je vois , vis et ressent tout ce qu’il se passe depuis ici. J’espère toujours bien sûr, même si je sais pas encore sous quelle forme je vais me matérialiser avec vous. Fille , garçon, grand, petit, blond,brun … il est même possible que je vienne de très loin et que, du coup, ce soit d’autres zozos et d’autres zovules qui me crée. Mais quoi qu’il arrive une chose est sûre, quelque soit le temps que ça prendra pour que je vous rejoigne,j’ai déjà un papa ,une maman , des tatas et des tontons qui m’aiment et attendent qu’une chose…. me serrer dans leur bras.

Bisous à tous

BEA

 

LA QUEUE DU MICKEY

 

Trop longtemps que je ne suis pas revenu ici,  trop longtemps que je ne suis pas venu ici vous lire. Sûrement par manque de temps,  par excès de choses à faire, mais surtout parce que sans cette pause qui rallonge, il n’y a pas grand chose à faire et donc pas grand chose à dire.

 Cette pause qui s’annonçait salvatrice et bénéfique,  devient maintenant pesante et inquiétante. Cette fois les examens qui sont en cours,  et qui prennent tout ce temps, si ils ne sont pas bons annoncerons sûrement la fin de ce parcours débuté il y a maintenant bientôt 2 ans.  2 ans d’espoirs, de déceptions, de rires, de larmes, d’envies d’abandon,d’envies (plus forte) d’exister,  de remotivation, de salles d’attentes,  de salles d’écho, de salles d’examen, de réparation de seringue, de piqûres sur le canapé, de pfiouuu j’en ai marre,  de mais non on continue…. 2ans pour rien,  ou pas grand chose,  mais toujours cette envie.  Pour moi,  pour lui,  pour elle,  l’envie d’y arriver,  on a pas oublié le but des tout débuts de se bloc,  cette sortie d’hôpital, tous ensemble,  moi dans leurs bras….

Toujours qu’un rêve depuis tout ce temps mais toujours un espoir aussi.  Un espoir alimenté par beaucoup de choses. Par les visites chez tata  Audrey,  tonton ludo et ma copine mabel,  par les mots des uns et des autres, par les annonces de départs sur le quai qui nous dis que bientôt c’est notre tour et que notre train va partir.

Beaucoup de discutions en ce moment sur des sujets sensibles comme les mots qu’il faut dire ou pas,  les annonces qui font mal ou pas,  les joies des autres qui sont censées nous faire mal…  Mais personnellement non. Un malade ne souhaite jamais que les autres aient  la même chose que lui,  ils n’est pas triste que les autres soient en bonne santé, tandis que lui souffre.

Oui c’est une maladie qui nous frappe,  une maladie vicieuse qui n’a pas de vrai symptômes,  qui vous fais culpabiliser de prendre des journées maladie alors que vous êtes en bonne forme, mais une maladie qui si elle ne tue pas,  empêche la vie…..

Nous voilà donc encore en attente, de résultats d’abord, re-re-re spermogramme avec test de migration et cariotype, plus toute la panoplie d’examens déjà faits au tout début du parcours. Mais en attente aussi de décisions, celles du professeur du nouveau centre de PMA  qui nous suit et qui décidera aux  vues des résultats si on a droit encore à un tour de ce manège ou si on passe au suivant,plus acrobatique et fort en sensations encore,  mais qui risque d’être nécessaire pour enfin attraper la queue  du Mickey….

 

CHEVALIER BEA

 

Il y a déjà un an qu’on a commencé cette satanée pause, un an depuis cette énorme déception, ce test négatif qui mettait a tant d’espoirs et d’envies. Cette seconde FIV avait été très méchante avec nous, toutes les bonnes choses du départ, nous laissant espérer enfin une fin de tunnel, une oasis dans le désert de la PMA, n’auront été qu’un mirage…. on avait tous tellement soif qu’on y avait couru tout droit avant de s’apercevoir qu’il n’y avait que du sable.Bien sûr depuis le temps on s’est remis, on a repris du poil de la bête. Un an…. voilà ce qu’est devenue la « petite pause » qu’on s’était accordé dans le parcours, on a été sûrement naïfs de penser que c’était nous qui allions décider de sa fin, que dès qu’on serait d’attaque de nouveau on repartirait au combat, revêtant notre armure de prescriptions,brandissant fièrement nos seringues et nos flacons, affrontant les échographie et prise de sang avec force et bravoure . Mais c’était sans compter sur la force du dragon, sur sa perfidie. Chevaucher en armure au travers des prises de rdv avec les spécialistes n’est pas de tout repos surtout quand ,après une chevauchée de plusieurs mois pour un rdv, encore plusieurs autres mois à attendre les résultats des examens très poussés cette fois des docteurs , le laboratoire vous annonce très tranquillement que les ( très nombreux) tubes de sang de maman ont été « PERDUS » par le transporteur, que personne comme par hasard ne s’en est aperçu au moment du transport et que donc c’est après quatre mois d’attente qu’on s’en aperçoit et qu’il faut tout refaire 😡😡😡
Ça met un coup derrière le heaume bien sûr, mais on y va , on y retourne, parce que quelle que soit le chemin qu’il reste, la route derrière nous est tellement longue et a été tellement tortueuse qu’il est impossible qu’on fasse demi tour ici. Parce qu’on a l’impression de commencer à sentir le souffle brûlant de la bête qui nous permettra d’achever cette quête et d’enfin se concentrer sur la suivante et tellement plus importante…. Ma vie.

 

EN ATTENDANT….

 

L’attente qui se comptais en jours au début du parcours, s’est transformé en mois et maintenant en années. Des années à attendre.  Un rendez vous,  un examen, un protocole , toujours attendre.  Un rendez vous docteur bébé en entraîne tout le temps un autre,  plus loin, C’est rageant. On approche du suivant et on espère bien sûr,  cette fois ce sera la bonne,  cette fois on aura ce nouveau protocole,  porteur de tant d’espoir pour nous. Une nouvelle technologie qui devrait régler ĺes problèmes que nous avons rencontrés lors des précédentes tentatives….
Pour essayer de vous expliquer cette nouvelle technique,  ça se passe après la fécondation,  après avoir récupéré les coquilles de maman et les zozos de papa et en avoir fait des petits oeufs.  Au lieu que ce soit des docteurs du labo qui s’occupe des oeufs ( de moi quoi) ben là c’est des robots qui s’en occupent et en prennent soin,  un peu comme dans un élevage de poules pondeuses moderne  ( j’espère juste que je naitrais pas avec des plumes jaunes et un bec 😂😂😂). L’image est peut-être un peu bizarre et inappropriée,  mais moi ce que je me dis c’est que l’intérêt de l’industriel qui utilise cette technique,  c’est que chaque oeuf donne un poussin, le notre aussi…..

Encore faut il qu’ils veuillent bien nous accorder notre chance. La condition qu’ils nous ont imposé lors du dernier rendez vous c’est une perte de poids massive,  pour tout le monde. C’est dur et comme le centre pma est loin de chez nous, ils ne peuvent pas nous aider. Proche de chez nous pas moyen d’avoir un rendez vous dans les délais,  donc on a pas réussi à atteindre l’objectif fixé,  et on va potentiellement vers un refus de nous faire commencer le protocole. ….
On espère bien sûr qu’ils passeront outre cette condition au vu de notre parcours,  mais la menace est là. … on verra bien.

Sinon au chapitre des bonnes choses qui sont arrivées durant cette année d’attente,  Maman a réussi son diplôme d’AVS et continue ses formations. Papa a préparé et réussi son concours et sa carrière et en passe d’évoluer.  Enfin, grâce à tata Audrey et tonton Ludo,  on a découvert tous ensemble le monde merveilleux de disneyland 😀. C’était super, tout ces bons moments passés avec eux ( comme toujours ❤❤) au milieu de princesses et de personnages colorés et rigolos , sortis tout droit de la télé 😊.  Je sens que je vais bien m’y éclater quand je serai là,  avec ma grande copine Mabel pour me guider ❤❤.
Beaucoup d’autres bon moments de passés cette année,  avec eux ou d’autres amis et d’autres copines.

Tant mieux ,ça permet de faire respirer les têtes……

en attendant ……

 

JE SUIS TOUJOURS LA

 

Eh oui malgré le temps qui passe et qui ne joue pas en faveur de ma venue au monde, je resiste. Je suis toujours avec eux, toujours avec vous, vous qui croyez assez en mon existence pour suivre mon récit, que vous le suiviez depuis le début ou que vous l’ayez pris en cours de route.

J’existe toujours dans cet univers parallèle, au creux de leur pensées et des vôtres.

Aux dernières nouvelles que je vous ai donné on attendais le verdict du nouveau docteur des bébés en ce qui concerne la perte de poids et la possibilité d’une tentative de FIV assez rapidement. Et bien la décision prise a l’époque a été sans appel, pas de perte de poids suffisante, pas de tentative….

Mais on a pas baissé les bras pour autant, si il faut absolument que maman perde du poids pour atteindre notre but, alors on se donnera tous les moyens pour y arriver.

Seulement le dernier moyen qu’il reste c’est une lourde opération pour maman, pour qu’elle puisse perdre le poids nécessaire assez vite, et ça papa il le voulait pas….

Non seulement parce que c’est dangereux pour l’amour de sa vie mais aussi parce que c’est pas juste qu’elle doive encore subir ça après tout le reste. Mais qu’est ce qui est juste dans tout ça depuis le début.

Toute cette souffrance depuis tout ce temps, ces fausses joies et ces vraies peines,ces petitsbplu  qui  ce sont transformés en énormes moins, ces rêves de tout transformés en rien du tout, ces petites opérations, ces injections, ces peut-être cette fois qui se changent en ce sera pour la prochaine.

La prochaine justement, cette fois elle sera sûrement très loin. Entre les délais de l’opération, le temps de stabilisation nécessaire et la FIV elle même….. J’espère juste que j’en serai pas un gosse de « trop » vieux 😂😂.

J’essaierai de revenir de temps en temps ici vous raconter ce qu’il se passe dans nos vies d’ici a la prochaine FIV, même si c’est compliqué parce que nos vies se chargent. Maman est entré en école d’aide soignante, pour aider les autres comme on nous a aidé nous et papa a pris plus de responsabilités dans son travail. On a toujours aussi nos beaux moments avec tata Audrey et tonton Ludo, eux aussi sont une grande source d’énergie pour moi, avec Mabel, leur petite princesse qui était a ma place il y a quelques années et qui nous donne autant d’espoirs que de plaisir a la côtoyer. On a encore bientôt de très bons moments a passer tous ensemble, ça va être trop chouette ☺️
J’espère en tout cas qu’en attendant de nos nouvelles, vous garderais en tête ce petit être né de l’amour de deux autres, n’existant qu’ en pensées pour le moment et un peu grâce à vous , autonomé BEA, comme Bébé Espéré avec Amour ou Bébé En Attente….

Et quelle attente maintenant.

 

PAS ENCORE NE(E)

 

Et c’est pas faute d’avoir essayé…

Malgré toutes ces années d’envies, d’espoirs ,de déceptions, de peines, de pleurs, de calculs, de piqûres, de médicaments , toujours rien.

L’envie est pourtant née très vite après la rencontre, après la naissance de cet amour, heureusement si fort qu’il a su résister à toutes les épreuves mises sur notre route par dame nature, la méchante vieille bique qui me refuse ce que tant d’autres ont, ce premier souffle qui m’arracherais un cri et changerais nos vies, cette étincelle de vie pour allumer la nôtre, pour tout oublier en une seconde.

Oublier ce premier espoir, disparu aussi vite qu’il était apparu, après déjà des mois d’essais et de calculs , alors qu’on se disait que ouf, finalement on y arrivait même si ça avait pas été facile( La suite nous a appris que cette partie avait été la plus facile au contraire ) . Oublier la peine de cette perte, la douleur morale et physique qu’il a fallut surmonter pour se relancer dans un nouvel essai, créant ce deuxième espoir, cette deuxième étincelle de vie sur l’écran accompagnée de ce petit boom boom de cœur qui bat.

Oublier qu’à la photo suivante , sur l’écran, il n’y avait plus de boom boom mais à la place un énorme désespoir, une nouvelle déception bien plus forte que la première. Bien sûr quand votre espoir vous amène si haut et vous lâche d’un coup, la chute fait très très mal.

Oublier que depuis, plus rien…..plus un boom boom, plus une étincelle. Encore une fois pas faute d’avoir essayé et tout fait pour. Les docteurs et les hôpitaux, un déménagement même, à 1200 km ( de ces deux déceptions?), encore des calculs, des traitements cette fois, des piqûres, des récoltes de petits œufs et des implantations prometteuses. rien. Changement de docteur, d’hôpital et de traitement, encore plus loin , mais là encore rien….

Oublier qu‘aujourd’hui, les docteurs imposent un changement radical de vie pour pouvoir réessayer, pour espérer une nouvelle étincelle il va falloir encore que maman subisse, encore une invasion dans sa chair, encore de la souffrance , des docteurs, des hôpitaux. Encore du stress pour papa et la haine de voir souffrir ainsi celle qu’il aime sans pouvoir faire grand-chose. Encore plus d’épreuves que notre future famille doit subir alors que d’autres qui ont cette chance en font n’importe quoi…

Il y a deux ans jour pour jour ,alors que nous attendions pour ce qui jusqu’à présent a été notre dernière récolte de petits œufs ,quelques jours avant notre dernière grosse déception en date ,nous prenions cette photo de nous trois… oui oui, nous trois, vous ne me voyez pas?? Derrière ces sourires encore remplis d’espoirs, au fond de ces yeux remplis d’amour… c’est bien moi que vous apercevez, moi BEA, Bébé Espéré avec Amour, Bébé En Attente, Bébé Énormément Attendu, pas encore là mais déjà si présent, ni fille ni garçon, ni blond ni brun, ni beau ni laid, problème à venir ou génie en devenir, totale incertitude sur CE que je serai mais aucun doute

JE SERAI…..

 

 

 

 

Publicités