Pas encore né(e)…

Et c’est pas faute d’avoir essayé…

Malgré toutes ces années d’envies, d’espoirs ,de déceptions, de peines, de pleurs, de calculs, de piqûres, de médicaments , toujours rien.

L’envie est pourtant née très vite après la rencontre, après la naissance de cet amour, heureusement si fort qu’il a su résister à toutes les épreuves mises sur notre route par dame nature, la méchante vieille bique qui me refuse ce que tant d’autres ont, ce premier souffle qui m’arracherais un cri et changerais nos vies, cette étincelle de vie pour allumer la nôtre, pour tout oublier en une seconde.

Oublier ce premier espoir, disparu aussi vite qu’il était apparu, après déjà des mois d’essais et de calculs , alors qu’on se disait que ouf, finalement on y arrivait même si ça avait pas été facile( La suite nous a appris que cette partie avait été la plus facile au contraire ) . Oublier la peine de cette perte, la douleur morale et physique qu’il a fallut surmonter pour se relancer dans un nouvel essai, créant ce deuxième espoir, cette deuxième étincelle de vie sur l’écran accompagnée de ce petit boom boom de cœur qui bat.

Oublier qu’à la photo suivante , sur l’écran, il n’y avait plus de boom boom mais à la place un énorme désespoir, une nouvelle déception bien plus forte que la première. Bien sûr quand votre espoir vous amène si haut et vous lâche d’un coup, la chute fait très très mal.

Oublier que depuis, plus rien…..plus un boom boom, plus une étincelle. Encore une fois pas faute d’avoir essayé et tout fait pour. Les docteurs et les hôpitaux, un déménagement même, à 1200 km ( de ces deux déceptions?), encore des calculs, des traitements cette fois, des piqûres, des récoltes de petits œufs et des implantations prometteuses. rien. Changement de docteur, d’hôpital et de traitement, encore plus loin , mais là encore rien….

Oublier qu‘aujourd’hui, les docteurs imposent un changement radical de vie pour pouvoir réessayer, pour espérer une nouvelle étincelle il va falloir encore que maman subisse, encore une invasion dans sa chair, encore de la souffrance , des docteurs, des hôpitaux. Encore du stress pour papa et la haine de voir souffrir ainsi celle qu’il aime sans pouvoir faire grand-chose. Encore plus d’épreuves que notre future famille doit subir alors que d’autres qui ont cette chance en font n’importe quoi…

Il y a deux ans jour pour jour ,alors que nous attendions pour ce qui jusqu’à présent a été notre dernière récolte de petits œufs ,quelques jours avant notre dernière grosse déception en date ,nous prenions cette photo de nous trois… oui oui, nous trois, vous ne me voyez pas?? Derrière ces sourires encore remplis d’espoirs, au fond de ces yeux remplis d’amour… c’est bien moi que vous apercevez, moi BEA, Bébé Espéré avec Amour, Bébé En Attente, Bébé Énormément Attendu, pas encore là mais déjà si présent, ni fille ni garçon, ni blond ni brun, ni beau ni laid, problème à venir ou génie en devenir, totale incertitude sur CE que je serai mais aucun doute

JE SERAI…..

Publicités

Je suis toujours là… 

Eh oui malgré le temps qui passe et qui ne joue pas en faveur de ma venue au monde, je resiste. Je suis toujours avec eux, toujours avec vous, vous qui croyez assez en mon existence pour suivre mon récit, que vous le suiviez depuis le début ou que vous l’ayez pris en cours de route.

J’existe toujours dans cet univers parallèle, au creux de leur pensées et des vôtres.

Aux dernières nouvelles que je vous ai donné on attendais le verdict du nouveau docteur des bébés en ce qui concerne la perte de poids et la possibilité d’une tentative de FIV assez rapidement. Et bien la décision prise a l’époque a été sans appel, pas de perte de poids suffisante, pas de tentative….

Mais on a pas baissé les bras pour autant, si il faut absolument que maman perde du poids pour atteindre notre but, alors on se donnera tous les moyens pour y arriver.

Seulement le dernier moyen qu’il reste c’est une lourde opération pour maman, pour qu’elle puisse perdre le poids nécessaire assez vite, et ça papa il le voulait pas….

Non seulement parce que c’est dangereux pour l’amour de sa vie mais aussi parce que c’est pas juste qu’elle doive encore subir ça après tout le reste. Mais qu’est ce qui est juste dans tout ça depuis le début.

Toute cette souffrance depuis tout ce temps, ces fausses joies et ces vraies peines,ces petitsbplu  qui  ce sont transformés en énormes moins, ces rêves de tout transformés en rien du tout, ces petites opérations, ces injections, ces peut-être cette fois qui se changent en ce sera pour la prochaine.

La prochaine justement, cette fois elle sera sûrement très loin. Entre les délais de l’opération, le temps de stabilisation nécessaire et la FIV elle même….. J’espère juste que j’en serai pas un gosse de « trop » vieux 😂😂.

J’essaierai de revenir de temps en temps ici vous raconter ce qu’il se passe dans nos vies d’ici a la prochaine FIV, même si c’est compliqué parce que nos vies se chargent. Maman est entré en école d’aide soignante, pour aider les autres comme on nous a aidé nous et papa a pris plus de responsabilités dans son travail. On a toujours aussi nos beaux moments avec tata Audrey et tonton Ludo, eux aussi sont une grande source d’énergie pour moi, avec Mabel, leur petite princesse qui était a ma place il y a quelques années et qui nous donne autant d’espoirs que de plaisir a la côtoyer. On a encore bientôt de très bons moments a passer tous ensemble, ça va être trop chouette ☺️
 J’espère en tout cas qu’en attendant de nos nouvelles, vous garderais en tête ce petit être né de l’amour de deux autres, n’existant qu’ en pensées pour le moment et un peu grâce à vous , autonomé BEA, comme Bébé Espéré avec Amour ou Bébé En Attente…. 

Et quelle attente maintenant.

En attendant….

L’attente qui se comptais en jours au début du parcours, s’est transformé en mois et maintenant en années. Des années à attendre.  Un rendez vous,  un examen, un protocole , toujours attendre.  Un rendez vous docteur bébé en entraîne tout le temps un autre,  plus loin, C’est rageant. On approche du suivant et on espère bien sûr,  cette fois ce sera la bonne,  cette fois on aura ce nouveau protocole,  porteur de tant d’espoir pour nous. Une nouvelle technologie qui devrait régler ĺes problèmes que nous avons rencontrés lors des précédentes tentatives…. 
Pour essayer de vous expliquer cette nouvelle technique,  ça se passe après la fécondation,  après avoir récupéré les coquilles de maman et les zozos de papa et en avoir fait des petits oeufs.  Au lieu que ce soit des docteurs du labo qui s’occupe des oeufs ( de moi quoi) ben là c’est des robots qui s’en occupent et en prennent soin,  un peu comme dans un élevage de poules pondeuses moderne  ( j’espère juste que je naitrais pas avec des plumes jaunes et un bec 😂😂😂). L’image est peut-être un peu bizarre et inappropriée,  mais moi ce que je me dis c’est que l’intérêt de l’industriel qui utilise cette technique,  c’est que chaque oeuf donne un poussin, le notre aussi…..

Encore faut il qu’ils veuillent bien nous accorder notre chance. La condition qu’ils nous ont imposé lors du dernier rendez vous c’est une perte de poids massive,  pour tout le monde. C’est dur et comme le centre pma est loin de chez nous, ils ne peuvent pas nous aider. Proche de chez nous pas moyen d’avoir un rendez vous dans les délais,  donc on a pas réussi à atteindre l’objectif fixé,  et on va potentiellement vers un refus de nous faire commencer le protocole. ….
On espère bien sûr qu’ils passeront outre cette condition au vu de notre parcours,  mais la menace est là. … on verra bien.

Sinon au chapitre des bonnes choses qui sont arrivées durant cette année d’attente,  Maman a réussi son diplôme d’AVS et continue ses formations. Papa a préparé et réussi son concours et sa carrière et en passe d’évoluer.  Enfin, grâce à tata Audrey et tonton Ludo,  on a découvert tous ensemble le monde merveilleux de disneyland 😀. C’était super, tout ces bons moments passés avec eux ( comme toujours ❤❤) au milieu de princesses et de personnages colorés et rigolos , sortis tout droit de la télé 😊.  Je sens que je vais bien m’y éclater quand je serai là,  avec ma grande copine Mabel pour me guider ❤❤.
Beaucoup d’autres bon moments de passés cette année,  avec eux ou d’autres amis et d’autres copines.

Tant mieux ,ça permet de faire respirer les têtes……

 en attendant ……

Chevalier BEA

Il y a déjà un an qu’on a commencé cette satanée pause, un an depuis cette énorme déception, ce test négatif qui mettait a tant d’espoirs et d’envies. Cette seconde FIV avait été très méchante avec nous, toutes les bonnes choses du départ, nous laissant espérer enfin une fin de tunnel, une oasis dans le désert de la PMA, n’auront été qu’un mirage…. on avait tous tellement soif qu’on y avait couru tout droit avant de s’apercevoir qu’il n’y avait que du sable.Bien sûr depuis le temps on s’est remis, on a repris du poil de la bête. Un an…. voilà ce qu’est devenue la « petite pause » qu’on s’était accordé dans le parcours, on a été sûrement naïfs de penser que c’était nous qui allions décider de sa fin, que dès qu’on serait d’attaque de nouveau on repartirait au combat, revêtant notre armure de prescriptions,brandissant fièrement nos seringues et nos flacons, affrontant les échographie et prise de sang avec force et bravoure . Mais c’était sans compter sur la force du dragon, sur sa perfidie. Chevaucher en armure au travers des prises de rdv avec les spécialistes n’est pas de tout repos surtout quand ,après une chevauchée de plusieurs mois pour un rdv, encore plusieurs autres mois à attendre les résultats des examens très poussés cette fois des docteurs , le laboratoire vous annonce très tranquillement que les ( très nombreux) tubes de sang de maman ont été « PERDUS » par le transporteur, que personne comme par hasard ne s’en est aperçu au moment du transport et que donc c’est après quatre mois d’attente qu’on s’en aperçoit et qu’il faut tout refaire 😡😡😡
Ça met un coup derrière le heaume bien sûr, mais on y va , on y retourne, parce que quelle que soit le chemin qu’il reste, la route derrière nous est tellement longue et a été tellement tortueuse qu’il est impossible qu’on fasse demi tour ici. Parce qu’on a l’impression de commencer à sentir le souffle brûlant de la bête qui nous permettra d’achever cette quête et d’enfin se concentrer sur la suivante et tellement plus importante…. Ma vie.

La queue du mickey

Trop longtemps que je ne suis pas revenu ici,  trop longtemps que je ne suis pas venu ici vous lire. Sûrement par manque de temps,  par excès de choses à faire, mais surtout parce que sans cette pause qui rallonge, il n’y a pas grand chose à faire et donc pas grand chose à dire. 

 Cette pause qui s’annonçait salvatrice et bénéfique,  devient maintenant pesante et inquiétante. Cette fois les examens qui sont en cours,  et qui prennent tout ce temps, si ils ne sont pas bons annoncerons sûrement la fin de ce parcours débuté il y a maintenant bientôt 2 ans.  2 ans d’espoirs, de déceptions, de rires, de larmes, d’envies d’abandon,d’envies (plus forte) d’exister,  de remotivation, de salles d’attentes,  de salles d’écho, de salles d’examen, de réparation de seringue, de piqûres sur le canapé, de pfiouuu j’en ai marre,  de mais non on continue…. 2ans pour rien,  ou pas grand chose,  mais toujours cette envie.  Pour moi,  pour lui,  pour elle,  l’envie d’y arriver,  on a pas oublié le but des tout débuts de se bloc,  cette sortie d’hôpital, tous ensemble,  moi dans leurs bras….

Toujours qu’un rêve depuis tout ce temps mais toujours un espoir aussi.  Un espoir alimenté par beaucoup de choses. Par les visites chez tata  Audrey,  tonton ludo et ma copine mabel,  par les mots des uns et des autres, par les annonces de départs sur le quai qui nous dis que bientôt c’est notre tour et que notre train va partir.

Beaucoup de discutions en ce moment sur des sujets sensibles comme les mots qu’il faut dire ou pas,  les annonces qui font mal ou pas,  les joies des autres qui sont censées nous faire mal…  Mais personnellement non. Un malade ne souhaite jamais que les autres aient  la même chose que lui,  ils n’est pas triste que les autres soient en bonne santé, tandis que lui souffre.

 Oui c’est une maladie qui nous frappe,  une maladie vicieuse qui n’a pas de vrai symptômes,  qui vous fais culpabiliser de prendre des journées maladie alors que vous êtes en bonne forme, mais une maladie qui si elle ne tue pas,  empêche la vie…..

Nous voilà donc encore en attente, de résultats d’abord, re-re-re spermogramme avec test de migration et cariotype, plus toute la panoplie d’examens déjà faits au tout début du parcours. Mais en attente aussi de décisions, celles du professeur du nouveau centre de PMA  qui nous suit et qui décidera aux  vues des résultats si on a droit encore à un tour de ce manège ou si on passe au suivant,plus acrobatique et fort en sensations encore,  mais qui risque d’être nécessaire pour enfin attraper la queue  du Mickey…. 

PÉRIPÉTIES 


Tout ce temps passé depuis mes derniers mots ici……

Non pas un manque d’envie d’écrire et de vous tenir au courant de nos avancées ( ou pas…)

    Plutôt un manque de temps et surtout d’inspirations. Que dire quand rien ne se passe ou pas grand chose. Enfin rien… niveau pma j’entend, parce que dans notre vie, pleins de changements et de péripéties.

    Un déménagement pour commencer, pas loin du tout mais qui nous a quand même empêché de partir en vacances cet été. 

     Des soucis de santé (comme si la pma ne suffisait pas hein!!). Maman a été très malade cet été, elle nous a fait très peur à papa et moi, au point de passer deux nuits aux urgences à attendre et à s’inquiéter, mais ça va mieux et maintenant c’est au tour de papa de faire peur à maman….. ces temps-ci ses yeux lui jouent des tours,il y voit double en face de lui…. alors bon vous me direz c’est pas mal, y’en a qui voient la vie en rose, lui c’est en double😀. N’empêche sa fait peur quand le docteur des yeux vous dis  » vos yeux vont très bien mais c’est derrière sûrement le problème « ….. euhhh c’était censé nous rassurer ça ou bien??.

Bon ,depuis , les premiers examens ont rien montré de flagrant « derrière » , les grosses machines rondes qui font du bruit et qui font peur on dis que tout était normal dans la tête à papa…..(mouais , j’ai quand même des gros doutes sur ce point😄😄) donc on attend la suite….

Sinon côté PMA ( le nerf de la guerre ici ), papa a fait cet été, entre deux cartons, les examens pas cool que c’était à son tour de faire , et ça a montré  un possible ancien soucis d’infection qui a pu affecter la qualité des zozos.

Et la qualité des zozos elle est sacrément affectée en plus. 46 % des zozos qui sont tous « fragmentés du dn » ou un truc comme ça. En fait c’est le pourcentage de zozos qui, même si ils traversent toutes les épreuves et réussissent à faire des bisous au zovules de maman, eh ben il feront même pas de bébé tellement il sont tout pourris du dn…. pfffff , normalement ça doit être au maximum 20%. Alors du coup, ben traitement antibiotique pour papa pendant un mois et vitamines, avant de refaire les mêmes examens pour voir si il y a une différence,et comme les rdv à ce niveau c’est minimum deux mois et les résultats mimimum un mois, eh ben nous voilà à peu près fixés pour cette année 😔.

Mais malgré tout on garde le moral, on se prépare pour les vacances bientôt. On va aller voir tonton Ludo,tata Audrey et ma copine Mabel, et ça ça va être super chouette 😊. On prépare aussi déjà les vacances de Noël et cette fois on s’en va un peu plus loin, de l’autre côté de la terre en fait, sur un ti’ caillou, plein de soleil, de sable chaud et de superbes paysages à voir…. ça va nous faire du bien à tous après cet été éprouvant et cet automne qui s’annonce pas bien mieux.

Et moi dans tout ça alors…. ben moi je suis toujours là, dans mon petit monde, je vois , vis et ressent tout ce qu’il se passe depuis ici. J’espère toujours bien sûr, même si je sais pas encore sous quelle forme je vais me matérialiser avec vous. Fille , garçon, grand, petit, blond,brun … il est même possible que je vienne de très loin et que, du coup, ce soit d’autres zozos et d’autres zovules qui me crée. Mais quoi qu’il arrive une chose est sûre, quelque soit le temps que ça prendra pour que je vous rejoigne,j’ai déjà un papa ,une maman , des tatas et des tontons qui m’aiment et attendent qu’une chose…. me serrer dans leur bras.

Bisous à tous

BEA

PAUSE

image

La pause sera donc un peu plus longue que prévue au départ.  Après le coup de massue des résultats de cette deuxième FIV, tant d’espoirs , d’efforts et aussi de douleurs pour rien du tout, il faut bien de rendre à l’évidence,  quelque chose ne va vraiment pas chez nous. …

     Après la première tentative on se disait encore que ça allait bientôt marcher, qu’on était dans ce parcours et cette situation par erreur,  qu’on avait pas notre place ici avec ceux et celles qui avait un réel « problème  » étant donné que nous les docteurs nous disaient que notre infertilité était  » inexpliquée « ….

     Mais finalement on se rend compte qu’il y a sûrement un vrai problème ,pas des moindres et qu’il va falloir aller le chercher et le débusquer, même s’il nous fait peur et qu’il peut être bien plus gros que ce qu’on pensait au départ.

     Alors comme jusqu’ici c’est maman qui s’y est collée pour tout les examens pas cool qui sont pas du tout agréables, et que papa pas du tout , eh ben cette fois c’est un peu son tour à lui hein… 

    Ça va d’abord commencer doucement  par la « fragmentation de l’adn » , apparemment c’est pour chercher dans les zozos si y aurait pas des soucis avec leur adn qui expliquerait que les petits bryons veulent pas évoluer et me laisser prendre ma place dans le bidon de maman.
  Rahlala vla que maintenant si il est tout defragmenté  de l’adn des zozos lui.. pffff nous manquait plus que ça.

     Après les autres examens il veut pas que je vois ce que c’est, mais ça a pas l’air sympathique du tout . Comme je le disait après tout un peu son tour hein, pas toujours maman qui subit tout ça. …

     Puis ensuite rendez vous avec le docteur des bébés mais pour les monsieur cette fois, pour faire le point et voir si y a un gros problème de ce côté  ( mais bon après tout de quel autre côté ça pourrait être ) et décider de la suite du programme.
Étant donné que tout ces rendez vous c’est pour juin, juillet et août , pas compliqué de comprendre que ça nous amène pour la suite à la rentrée ou même plus loin.
De toutes façons si il y a une nouvelle tentative dans ce centre, ce sera sûrement la dernière et après on envisagera  un changement de centre et de techniques,  avant de songer à d’autres chemins,  qui sont pour l’instant éloignés mais qui par la force des choses se rapprochent.

     Dire qu’en lisant dans vos blogs des « FIV 3 » et plus, je me disais purée les pauvres, heureusement qu’on en arrivera jamais là. ….. Et ben voilà nous y somme  ( presque ) et on réfléchit même à plus loin. Un parcours qui s’annonçait super court et presque optionnel,  s’avère finalement très long et plus qu’obligatoire.

     Mais encore une fois tout ça à beau être très très compliqué , douloureux et long, ça deviendra instantanément anecdotique quand ils me tiendront dans leurs bras…..
Fiers